Le grand saut… en parachute

Rendez-vous à la fin de cet article pour glousser en visionnant la vidéo (j’aimerais bien vous y voir vous 😉 )

Holala qu’il me semble compliqué à écrire cet article tant cette expérience a été un grand mélange d’émotions. J’espère que vous me pardonnerez les mots vulgaires.

paris-jump

Un rêve depuis longtemps

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu envie de sauter en parachute et voler tel un oiseau (et puis la dinde je sais déjà faire et les canaris je maîtrise…) Bref, tellement que j’ai dû saouler mon ancienne collègue Angélique une paire de fois derrière mon bureau avec ça. Alors voilà,  quand j’ai quitté mon ancien job, le choix du cadeau a, à priori, été assez évident. Génial ! Merci ma TeamAuxois ♥.
Cette fois je ne pouvais plus reculer, j’allais devoir m’y jeter ! Date fût prise chez Paris Jump dont la base se trouve à l’Aérodrome de Chéu près de Saint-Florentin dans l’Yonne. Tout se fait de manière très simple par mail. Tu es convoqué, on t’explique comment va se passer le saut, comment tu dois t’habiller, le certificat médical de non contre-indication obligatoire etc…
Je n’y pense pas trop les jours avant mais le matin même le stress va gentiment me gagner.

Le jour J

Les conditions sont optimales, une belle et douce journée de septembre. Je me présente à 9h30 à l’accueil et bois un petit café (quelle gourde !!). Ensuite j’entre dans un grand hangar où le briefing se fait via une vidéo. J’essaie d’être attentive et de mémoriser tous les gestes. On verra au final que j’ai du mal à obéir à mon instructeur d’ailleurs. Je ne colle pas ma tête comme ça contre l’épaule du 1er moniteur venu moi, nan mais OH !

Mon moniteur d’ailleurs le voilà. Il s’appelle Hervé, plus de 6000 sauts à son actif. Il me met tout de suite en confiance, caméra au point. Il m’équipe d’un harnais, le stress monte d’avantage. Et puis on se met en marche vers la piste de décollage en direction d’un petit coucou (dont j’ignore le nom d’ailleurs). Où est mon Airbus ???
Je monte dans l’avion et là je constate que ça manque de gonzesses là-dedans. Néanmoins certains n’en mènent pas bien plus large que moi 😉 C’est partie pour le décollage. Ma Bourgogne vue d’en haut est magnifique mais au fur et à mesure que l’engin monte (je parle bien de l’avion) ma peur aussi et là je me dis « mais qu’est-ce que je fous là bordeeeeeel, qui sont les cons qui m’ont fait monter dans ce truc ?? » (oui quitte à se prendre pour une oiseau autant en dire aussi des noms d’oiseaux !) Et puis tout à coup, arrivés à 4000m, alors que t’as rien demandé, la porte s’ouvre et des ampoules se mettent à clignoter (j’en profite, je me dis que je ne verrai surement pas celles de noël prochain !) . Les 1ers se jettent tels des inconscients dans le vide. Mon moniteur me fait comprendre alors qu’il faut ramper à notre tour sur nos postérieurs jusqu’à la porte et me voici avec les jambes qui pendouillent au dessus du vide.  Je l’aimais bien ce garçon jusque là !!!

Le grand saut

Heureusement la suite s’enchaine très vite et on n’a plus le temps de réfléchir. J’ai l’impression que mon cœur va sortir de ma poitrine. J’en ai le souffle coupé littéralement mais aussi physiquement. Je comprends mieux les conseils d’Hervé quant à la respiration. C’est un truc de dingue, une impression incroyable et l’air sur ma peau c’est vachement mieux qu’un lifting. I BELIEVE I CAN FLYYYYY…

alec-saut-parachute

La descente ne dure que quelques secondes (environ 50), mais je n’ai absolument plus la notion de temps, je n’ai plus la notion de grand chose d’ailleurs. J’ai laissé mon cerveau dans l’avion.

Ouverture du parachute

Et là Hervé, tu ne sais pas ce qu’il lui prend mais il décide d’ouvrir son parachute. Mon cœur repart dans l’autre sens en remontant dans les airs. Je retrouve un peu mes esprits mais Hervé, ce coquinou, trouve super marrant de me donner les « manettes » et ensuite de nous faire tournoyer dans les airs. A ce moment précis mon délicieux petit-déj se rappelle à moi. M’en fous, mon cerveau est à nouveau avec moi et j’arrive un peu mieux à profiter de ce qu’il m’arrive : les paysages, les autres parachutes qui virevoltent autour de nous et la terre qui se rapproche de nous… dangereusement !!

Attention, atterrissage !

C’est bien joli tout ça, mais il va falloir penser à atterrir. Hervé me demande de soulever mes jambes vers l’avant grâce à mes abdos de rêve et ainsi m’épargner d’avoir à courir (genre, comme si mes jambes me portaient encore) . Il gère l’atterrissage en douceur avec un dérapage juste à la fin histoire de faire style pour la caméra 😉

Un concentré d’émotions

Voilà j’ai beaucoup ri en écrivant ces quelques lignes. Il est difficile d’expliquer ce qui est inexplicable, tant mes émotions ont été intenses. J’avais besoin de voir la vidéo pour être certaine que c’était bien moi qui avais sauté. Ce souvenir restera à tout jamais gravé dans ma mémoire. Je suis fière d’avoir surmonté mes peurs.
Alors si l’aventure vous tente, n’hésitez pas. Mettez tout en œuvre pour réaliser vos rêves ! La vie est trop courte

Bravo à Paris Jump pour leur professionnalisme et merci à Hervé pour sa gentillesse et sa mise en confiance.

Et maintenant pour voir la vidéo de mon saut cliquez ici

herve-moniteur

Tarifs : saut en tandem à 4000m 265€
vidéo 95€ (je vous conseille de la prendre)

Coordonnées
Paris Jump
Aérodrome de Chéu – 89600 SAINT-FLORENTIN
www.parisjump.com

rangement-parachutesavion

 

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Le grand saut… en parachute

  1. Super ton saut en parachute ma Poulette j’ai adoré la vidéo dommage de ne pas entendre tous les commentaires. Dur de remettre ses idées en place à l’atterrissage. Tu es trop forte 😍😍 je tenterai peut être l’expérience l’année prochaine. La cinquantaine l’année de tous les défis 😂😂gros bisous 😘😘😘

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s