J’avais rêvé New-York

Que de temps j’ai mis à me lancer dans la rédaction de cet article, des étoiles encore plein les yeux. Que dire de New-York ? Tout est tellement énorme, grandiose, somptueux, extraordinaire… et j’en passe. Je vais donc essayer de vous le raconter à ma manière sans forcément vous décrire mot pour mot ce que j’ai visité, juste vous donner mon sentiment sur certaines choses. J’ai trouvé cette ville fidèle à l’idée que je m’en faisais, comme dans les films et les séries TV.

Tout d’abord je vais commencer par vous dire que j’ai toujours rêvé d’y aller et de pédaler un jour dans Central Park histoire de changer un peu du canal de Bourgogne. Je pense aussi que la vie est courte et qu’il faut autant que possible se donner les moyens de réaliser ses rêves. Bref avec ma meilleure amie nous partagions cette envie et date fût prise pour :

  • 5 jours sur place
  • 8 heures d’avion
  • environ 1500 € de budget par personne
  • et un programme de malade

Notre expérience Airbnb

Tiens la bonne occase pour tester ! Elle nous a valu des sueurs froides. Trois jours avant le départ nous étions sans nouvelles de notre hôte malgré un versement d’environ 1600$. Léo s’est décidé à nous donner des infos l’avant veille et nous étions bien soulagés. Il n’a pas dénié venir nous accueillir le soir à notre arrivée (il faut dire qu’il était 1h du mat), la clé nous attendait sur la table du salon. Tout ça pour dire que nous ne l’avons pas vu durant notre séjour, heureusement la situation idéale de notre appartement dans Midtown à deux pas de Times Square a compensé ce manque de convivialité. Rien à dire sur l’appartement plutôt confortable. Retrouvez les coordonnées ici

Mes coups de Cœur durant le séjour

Ce fût 5 jours intenses mais voici ce qui m’a marqué le plus :
la messe Gospel : je n’ai jamais vu autant de ferveur lors d’une messe. En France cela n’existe pas. Quelle ambiance ! Dès le 1er chant j’ai senti les larmes me monter aux yeux. Trop d’émotion.

3
le tour à vélo dans Central Park : ah oui je l’attendais celui-ci ! On se fait alpaguer dans tous les sens dès l’entrée du Park, énorme poumon vert au cœur de la ville. La location n’était pas donnée (10$ pour environ une heure) mais quand on aime on ne compte pas. Les habitués tracent, ce circuit une véritable autoroute à vélos et à joggeurs. L’atmosphère est tout de même apaisante . J’ai presque eu le temps de faire tout le tour (seulement 10 kms) le plus long étant de récupérer un vélo et de le rendre.

la vue éblouissante depuis l’Empire State Building : de jour comme de nuit, le spectacle est saisissant et il ne faut absolument pas rater cela. Les tours font la course vers le ciel et scintillement la nuit de toutes leurs fenêtres, car à NY la nuit on n’éteint pas la lumière même dans les bureaux (si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi à part pour faire joli…)

9092

Harlem : le passage de Manhattan à Harlem est impressionnant et en une seule rue le décor change. Ici on fait moins attention à son image. La population est plus pauvre et les façades des immeubles beaucoup moins hautes et clinquantes. J’aurais aimé y rester un peu plus longtemps.

39

Brooklyn et son fameux pont : j’ai adoré la vue depuis l’autre côté du célèbre pont suspendu face à Manhattan. D’énormes cargos passent ici sur l’East River. Le spectacle est permanent. Il est très agréable d’observer tout cela depuis Brooklyn Bridge Park. Je recommande d’accompagner ce moment de détente par une glace chocolate chocolate chunk de chez Brooklyn Ice Cream Factory  . Spéciale dédicace au petit veinard pour qui nous avons dû mener des investigations afin de lui rendre son Iphone 6 égaré dans la pelouse. Les experts Manhattan peuvent aller se rhabiller ! Bref après tout cela il était temps de le traverser ce pont (1.8 kms). Une partie est réservée exclusivement aux piétons et aux cyclistes et ça bouchonne parfois. La vue y est grandiose faut dire.

Ground Zéro : autre moment d’émotion. Tout le monde se souvient où il était le jour des attentats du 11 septembre. Là où les Twin Towers se sont effondrées, les new-yorkais en ont fait un mémorial de toute beauté. Les 3 000 noms gravés dans le métal autour de grands bassins animés de chutes d’eau nous incitent à ne pas oublier et nous montrent également la capacité des américains à aller de l’avant. Une nouvelle grande Tour appelée One World Trade Center a par la suite été construite sur le site. Elle compte 104 étages. Le nouveau musée vaut le coup d’œil, musée que j’ai trouvé plein de pudeur sur sa 1ère partie avec ce que l’on peut appeler « des vestiges ». La deuxième partie est un peu trop longue à mon goût. Elle comprend beaucoup de films et d’images relatives à la chute des 2 tours.

la Statue de la Liberté of course : Miss Liberty est française et rien que savoir cela, au delà de ce symbole suprême de l’Amérique, on est super fier quand on débarque sur son île

Ouais (presque) tout en fait ! Non, je ne vous ai pas parlé des musées, des cathédrales, du shopping, de Times Square, de la magnifique Gare Centrale, du Top of the Rock….

Une ville qui ne dort jamais

NY est une ville en perpétuel mouvement. Dans Manhattan le rythme est trépidant, la foule et le bruit constants, les embouteillages hallucinants. J’avoue que ce n’est pas ce que j’affectionne le plus et que le retour dans ma paisible Bourgogne a été un soulagement à ce niveau là.

Une ville connectée

Ici on ne se demande pas où on va pouvoir trouver du WIFI, il y en a partout. Dans les restaurants, la rue, les sites touristiques où l’on a tout compris. Le visiteur peut poster, tagger et tweeter à foison. Ici on fait en sorte que le touristes parlent un maximum de NY et en soient des ambassadeurs. Élémentaire me direz vous…et bien non ! En France nous avons un train de retard en fait.

93

New-York City Pass

A commander avant le départ. Si on compte faire les principales visites, on fait vraiment des économies et on passe parfois plus vite lors des interminables files d’attente (contrôle de sécurité systématiques sur chaque site oblige). Plus d’infos

Consigne à bagages

Le petit plus à la fin de son séjour quand on ne veut pas traîner ses bagages toute la journée et que son vol est tard en fin de journée… La solution c’est CBH Luggage Storage Tarif : 10$ par bagage pour la journée et en plus ça cause français ici, chose plutôt rare à NY.

En bref, un voyage extra !

Le mois de mai est une bonne période je pense (une vingtaine de degrés et du soleil) pour visite la ville
Prenez une bonne paire de chaussures (12-13 kms parcourus en moyenne chaque jour)
La vie n’est pas plus chère qu’à Paris, le taux de change euro-dollar nous étant favorable actuellement
Et en plus on n’y mange pas si mal…

51

Merci à toi ma Sophie pour l’organisation… #BestFriend ❤

Publicités

Une réflexion sur “J’avais rêvé New-York

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s